Mot de la présidente et du directeur général

Catherine Harel Bourdon, présidente           Robert Gendron, directeur général

Le fait saillant le plus important concerne l’amélioration de nos résultats scolaires, dont les objectifs étaient liés à notre plan Réussir. Le taux de décrochage a continué la baisse amorcée au cours des trois dernières années. Nous avons non seulement atteint notre cible de 2015, fixée à 26,8 %, mais nous avons réussi à la dépasser de 5,6 points. Nous avons poursuivi notre mission dans un contexte difficile en portant notre attention sur les services aux élèves. Et nous avons continué notre transformation organisationnelle.

Nous avons consenti des efforts importants afin de mieux faire connaître aux jeunes les métiers offerts en formation professionnelle. La hausse de notre effectif a aussi retenu notre attention. Si le nombre total des élèves fréquentant nos écoles a connu une augmentation considérable durant les dernières années, nos infrastructures ont dû s’adapter aux besoins criants en matière de capacité d’accueil.

Tout en ayant en tête la réussite des élèves, nous ne saurions passer sous silence les bons résultats financiers que nous avons atteints avec l’équilibre budgétaire en 2015-2016. Nous avons assaini notre situation financière, en sachant que nous devons demeurer vigilants. Nous sommes parvenus à l’équilibre budgétaire grâce aux efforts de tous.

Nous comptons sur des équipes formidables, dans les écoles et les centres, ainsi que dans nos services administratifs, et sur des parents d’élèves qui font la différence.
– Décembre 2016